Améliorer la circularité de la filière des protéines végétales en Wallonie
8 novembre, 2022 par
Améliorer la circularité de la filière des protéines végétales en Wallonie
WAGRALIM, POTIER Marion


C’est la mission confiée à Wagralim, au Centre wallon de Recherches agronomiques (CRA-W) ainsi qu’au Centre Pilote Céréales et Oléo-Protéagineux (CePiCOP) au travers du projet WALOPEA, initiative pleinement intégrée dans la stratégie Circular Wallonia.

Une priorité pour l’avenir de la Wallonie

L’importance de diminuer notre dépendance aux importations de protéines végétales, que ce soit pour l’alimentation humaine et animale est aujourd'hui une priorité pour l’Europe depuis quelques années. Cette priorité ne fait que s’accentuer, notamment à la suite des récents facteurs de déstabilisation « géopolitique et sanitaire ».  

Le raccourcissement des chaînes d'approvisionnement et la densification des réseaux liés aux métiers de l'agro-industrie sont de réelles opportunités pour ce secteur. Ces objectifs doivent être placés au centre des réflexions à mener à court et moyen terme afin de rencontrer une approche circulaire permettant aux acteurs d'interagir de manière efficace et pérenne. 

Le développement de la filière des protéines végétales en Wallonie est indéniablement une opportunité pour le territoire, que ce soit de la culture du pois par les agriculteurs, aux négociants stockeurs et coopératives agricoles, pour permettre in fine aux transformateurs primaires et secondaires de proposer un produit en parfaite adéquation avec la demande des clients. Le plan de développement stratégique wallon à l’horizon 2030 pour cette filière met nettement en avant les actions à envisager à court et moyen terme en Région wallonne. 

Un projet visant à connecter tous les acteurs de la filière

Le partenariat Wagralim, CRA-W et CePiCOP, socle du projet WALOPEA, souhaite ainsi se focaliser sur le développement de cette filière ancrée localement et porteuse pour l’ensemble des acteurs de la fourche à la fourchette en apportant une réflexion sur la valorisation optimale et étendue de la chaîne de valeurs. Une étroite collaboration avec des centres de recherche, entreprises, coopératives agricoles et associations sans but lucratif sera gage de réussite pour le projet.  

Afin de le mener à bien, les partenaires ont choisi d’axer le travail autour du développement de méthodes d’analyse rapide dans le but de maîtriser la qualité des produits issus de cultures wallonnes et d'optimiser les opérations de tri et de stockage pour limiter les intermédiaires et viser une meilleure revalorisation industrielle (FOOD-FEED).  

Pour finir, un guide des bonnes pratiques de multiplication des semences sera également établi, toujours dans le but d'améliorer la productivité et la qualité du produit final

En bref

Ce projet d’une durée de deux ans (clôture prévue pour juillet 2024) a un budget total de 500 000 euros.  

Vous souhaitez avoir plus d’informations concernant ce projet ?  

Ne tardez plus à prendre contact avec nous : marion.potier@wagralim.be. 

Découvrez également un article sur ce projet réalisé en collaboration avec l’Echo ici : Un programme wallon pour optimiser la filière des protéines végétales | L'Echo (lecho.be) 

dans R&D