Inspirer la recherche et le développement : les apports de la science-fiction
16 juin, 2022 par
Inspirer la recherche et le développement : les apports de la science-fiction
WAGRALIM, VANZEVEREN EMMANUEL


A l’instar de l’œuf ou la poule, il est difficile de savoir si la recherche nourrit la science-fiction ou si c’est plutôt le genre littéraire qui inspire les chercheurs y compris dans les entreprises. L’histoire montre que, en réalité, les deux s’influencent et s’enrichissent mutuellement.  

L’innovation ne se limite pas à la capacité technique ou scientifique de réaliser de nouveaux produits ou services pour demain, c’est avant tout l’aptitude à entrevoir des opportunités dans un futur plus ou moins éloigné. Or, le monde change sans cesse. Concevoir juste demande donc d’anticiper des modes de vie et des usages qui n’existent pas encore.  

Pour y répondre, la prospective offre un ensemble de méthodologies permettant une analyse rationnelle et scientifique d’anticipation des futurs, qui peut également présenter un volet créatif nécessaire à l’innovation.  

Contribution de l’anthropologie à la prospective industrielle 

Nous imaginons volontiers l’anthropologue plongé au milieu d’une dense forêt exotique, occupé à étudier les coutumes de sociétés inconnues. De plus en plus, nous les voyons s’interroger sur le fonctionnement des consommateurs et citoyens contemporains mais, rarement, nous pensons qu’ils peuvent se tourner vers le futur. Pourtant, anticiper l’avenir demande le même soin quant à la compréhension des mécanismes cognitifs, culturels et économiques qu’étudie l’anthropologie. Pour atteindre cette vision globale, il replace l’homme dans un biotope et analyse son fonctionnement sur cette scène originale. 

Olivier Wathelet , anthropologue et spécialiste des usages, a utilisé les apports des sciences humaines pour questionner l’alimentation d’aujourd’hui mais surtout celle de demain. « L’entreprise a tendance à pousser les technologies sur lesquelles elle travaille aujourd’hui et à imaginer qu’elles vont résoudre des problèmes dans le monde de demain en pensant que le monde sera le même mais avec des solutions supplémentaires » explique Olivier Wathelet. Or, cette façon d’opérer est biaisée, car le monde évolue et que les modes de vies influencent autant les technologies que l’inverse. Que serait la livraison à domicile de repas dans un marché où les préférences alimentaires ne seraient pas aussi diversifiées ou si le marché du travail n’était pas favorable à une économie de plateforme ?  

Apports de la science-fiction 

Olivier Wathelet nous explique les avantages de cette voie. Le point de vue est bien différent car l’anthropologue complète la compréhension des techniques par la prise en compte de l’usage et des changements de mode de vie. Son propos n’est donc pas la technologie elle-même mais ses apports et ses dérives dans différents contextes projetés, ouvrant du probable aux possibles.  

Pour réaliser ce travail et accompagner l’innovation en ce sens, la science-fiction présente deux avantages : c’est un formidable laboratoire créatif pour spéculer sur les futurs, et c’est une façon très immersive de se confronter à des scénarios possibles. En utilisant une série de films comme autant de mondes possibles, on peut ensuite explorer les diverses façons dont les gens vivent une innovation pour en analyser les conséquences. La science-fiction a déjà, par exemple, exploré l’alimentation personnalisée à la demande et entrevue les dérives d’une alimentation monotone et incomplète.  

Manger des protéines végétales qui imitent les protéines animales, est-ce réellement la meilleure solution ou ne faut-il pas investiguer d’autres pistes ? La science-fiction est prolixe à ce sujet et offre des moyens très concrets de questionner les mangeurs pour approfondir notre connaissance des freins et leviers positifs de changements alimentaires.  

Enfin, produire en ville est un sujet très en vogue. Est-ce une solution soutenable pour les villes et pour chacun ou faut-il entrevoir d’autres perspectives complémentaires ? A toutes ces questions importantes, et de nombreuses autres, la science-fiction offre plusieurs exemples et permet ainsi d’éprouver les innovations et les usages qu’on leur propose.  

La narration libère l’inventeur de son « Frankenstein » pour le confronter à la société. Elle est un point de départ pour interroger l’écosystème des acteurs (producteurs, distributeurs, consommateurs…) d’une manière plus immersive et plus authentique que les outils classiques du marketing, efficaces pour appréhender le temps court, mais moins performants pour anticiper et concevoir l’alimentation à long terme.   

De grandes entreprises ou organisations comme les armées françaises, la Commission Européenne, Thales, Orange, EDF, Mastercard (et par extension pas mal de banques) ou encore Firmenich, construisent leurs visions et testent leurs hypothèses grâce à cette approche proposée par Making Tomorrow.  

Apports des crises 

La science-fiction proposée par Olivier Wathelet est un test virtuel de l’innovation mais parfois nos réalisations, technologies ou systèmes sont éprouvés de manière plus brutale, imprévue, voir cruelle. Les crises, comme celles que nous connaissons, pandémie, guerre en Ukraine, changements climatiques locaux ou globaux, etc. sont des séismes qui questionnent notre fonctionnement.  

Il est important de déceler ce que cela raconte de nos fragilités et des opportunités révélées aux plus attentifs. Les changements rapides sont aussi un signal qui invite les entreprises et les sociétés à plus d’innovations et d’agilité 

Doit-on étendre et diversifier nos approvisionnements pour éviter d’être fragilisé(e) en cas d’aléas géostratégiques ou suite à des catastrophes naturelles ou faut-il au contraire cultiver l’autarcie et l’indépendance ? Le monde change plus vite, plus profondément, plus globalement … L’innovation permet-elle de rebondir ou d’anticiper ses mutations ? 

Merci à Olivier Wathelet pour ce partage dans le cadre des rencontres prospectives de Food Forward 2022 ! 

Une question en termes d’innovation ? Wagralim reste votre partenaire pour concrétiser les innovations dans votre entreprise. Contactez-nous sans plus tarder : emmanuel.vanzeveren@wagralim.be 


Sources 

Olivier Wathelet, Food Forward Event, Bruxelles 2022 https://www.youtube.com/watch?v=pbW9nEEqUgY&t=559s

http://making-tomorrow.mkrs.fr/ Users Matter  

https://www.linkedin.com/in/olivierwathelet/