Go4Plant
23 February, 2022 by
Go4Plant
WAGRALIM, CHIAPPONE Chloé


Le projet Go4Plant a vu le jour il y a peu suite à la tendance grandissante des protéines végétales. En quoi consiste ce projet concrètement ? Pourquoi tant d'engouement pour les protéines végétales ? Quels défis les partenaires de ce projet ont dû relever ? Autant de questions auxquelles le directeur général de Vlevia Group,  Patrick Plovie, a accepté de répondre dans cet article.   

Pouvez-vous expliquer le projet Go4plant ?

En 2019, le Collège des Producteurs, Wagralim ainsi que l'Association de Promotion des Protéagineux et Olléagineux décident de miser principalement sur le pois protéagineux. 

Le projet Go4plantalternative végétale d'origine belge à base de pois protéagineux, germe peu à peu... Go4Plant est une entreprise issue d'un partenariat industriel porté par Wagralim. Ce projet regroupe 2 entreprises agroalimentaires membres du PôleCosucra et Vlevia , ainsi que la Sogepa et la SRIW. Plusieurs compétences ont été nécessaires dans le domaine des protéines végétales (Cosucra), dans le marché de consommateurs (Vlevia), pour l'aspect scientifique (Wagralim) et  l'apport financier (la Région, la SRIW et la Sogepa). Ces derniers ont d'ailleurs imaginé un plan d'affaires dans lequel l'investissement global était estimé à 60 millions d'euros.

Cette alternative végétale est un véritable susbtitut de viande qui en imite l'aspect, la texture et le goût.

En quoi les protéines végétales sont-elles, à l’heure actuelle, une nécessité européenne et une tendance mondiale ?

Dans les années 2016-2017, la demande européenne était de 27 millions de tonnes de protéines brutes ce qui est non négligeable. L'importation de ces protéines, quant à elle, représentait à cette époque 17 millions dont 13 de soja provenant du Brésil, d'Argentine et des USA. 

De plus, la consommation alimentaire, la population ainsi que la consommation de viandes carnées (surtout en Asie) subissent ces derniers temps une forte croissance ainsi qu'une demande abondante en protéines.

En 2020, la consommation mondiale dépassait les 13MT de protéines végétales avec une prévision de 97MT en 2035. En tête du classement, l'Italie et la France sont les plus gros producteurs, l'Italie privilégiant le soja et la France le pois protéagineux. En effet, celui-ci s'avère être une alternative au soja à considérer et prend de plus en plus d'ampleur ces dernières années.

Enfin, la tendance actuelle est au régime flexitarien mettant en avant le bien être animal, l'empreinte carbone etc, ce qui favorise les protéines végétales.

Quels étaient les défis à relever dans le développement de vos produits d'un point de vue technologique ?

Le but de l’étude était de démontrer que le produit est validé, nutritionnellement parlant, aux distributeurs à des fins marketing, et/ou de corriger les recettes dans le cas où les conclusions mettraient en évidence des améliorations possibles.

La société Go4Plant a donc été orientée vers des structures académiques qui pouvaient réaliser les tâches suivantes :

Valorisation nutritionnelle des prototypes 

Avis comparatif des prototypes et des produits concurrents au regard des recommandations nutritionnelles 

Observation des facteurs anti-nutritionnels au regard des processus de fabrication et préparation  

Analyse des communications nutritionnelles (allégations potentielles, etc) 

Pistes de recommandations et développement

De part son expérience, le service Keyfood a aussi pu conseiller sur certains aspects nutritionnels (justification ou non d’ajout de nutriments), aiguiller pour effectuer d’autres analyses plus pointues (acides, aminés, fer, zinc, fibres, etc).

En terme de conservation, plusieurs choses ont été mises en place :

  • Des protocoles et un suivi des études de vieillissement dans le but de valider la durée de vie des produits

  • Un accompagnement pour l’interprétation des résultats et la recherche de solutions pour l’amélioration de la qualité des produits

Quels étaient les défis à relever dans le développement de vos produits d'un point de vue marketing ?

La catégorie des substituts de viande à base de protéine végétale est en croissance et va continuer à se développer. De grands groupes comme Nestlé ou Unilever l’ont bien compris et investissent massivement dans ce segment. Il nous paraissait donc crucial de comprendre au mieux notre marché cible, de valider nos concepts et de les comparer à nos principaux concurrents pour maximiser nos chances de réussite. 

Nous avons mené cette étude en collaboration avec le service d’innovation marketing de Wagralim, Fast Feedback. Ils ont pu développer pour nous un concept d’étude « Test à domicile » qui correspondait à nos besoins. 

Ce programme a permis de faire tester nos produits à un panel de plus de 110 consommateurs, dans un réel contexte d’usage, dans le confort de leur foyer grâce à l’envoi de boîtes d'échantillons.

Cette approche a été particulièrement complète pour orienter notre plan d’action marketing et R&D grâce aux insights recueillis dans cette étude : 

Tester la formulation des produits pour ajuster le goût, l’arôme ou la texture

Décoder les intentions d'achats afin de converger vers le produit le plus prometteur 

Tester les emballages et identifier les bons attributs à mettre en avant sur celui-ci

Valider l’image de marque et le positionnement 

Comparer les perceptions envers les produits et ceux de la concurrence 

Mieux comprendre les comportements et habitudes de consommation 

De plus, cette étude a été un réel levier commercial pour le référencement des produits dans la grande distribution. Les résultats ont été présentés lors des réunions avec les distributeurs dont Carrefour, enseigne qui a signé un contrat d’exclusivité pour la distribution nationale de la marque « Youpea ! » dans les différents formats de points de vente.