Quelle alimentation pour demain ?
23 avril, 2021 par
Quelle alimentation pour demain ?
WAGRALIM, CHIAPPONE Chloé


Comment nourrir 9.7 milliards de personnes en 2050 ? Préserver notre environnement, sauver notre planète,  Nous avons tellement de challenges à relevertant de décisions à prendreL’obstacle principal reste la peur du changement, de l’inconnu et le risque de perdre des partenaires et son confort de vie.

 

Un changement de mode de consommation 

Jour après jour, une partie grandissante de notre population cherche à être acteur de ce changement par diverses actions individuelles. C’est dans ce contexte qu’un nombre croissant dindividus modifie ses habitudes alimentaires en devenant flexitarien, végétarien, voire même végan.  

 

Plus de 50% des Belges, conscients des conséquences des élevages sur le changement climatique, du manque de respect de l’animal et de leur propre santé, disent ne pas avoir de problème à diminuer la consommation de viande jusqu’à à 3 jours par semaine.   

 

Ceux-ci sont ouverts à manger des substituts végétaux de viandes si le goût est au rendez-vous et que le processus de fabrication comporte un respect fondamental environnemental. Comme disait Paul Bocuse : « Si c’est bon, cela ne peut pas être meilleur ». 

 

La diminution de consommation de produits d’origine animale a d’ailleurs été constatée au niveau mondial. -10% pour la viande en Amérique depuis 2011, -22% de consommation de lait en Australie en 2017 et -7% pour les œufs en Amérique en 2017 également 

 

Dans notre pays, la consommation de viande a baissé chez 50% des Belges en 2017. La consommation de viande entre 2010 et 2020 a, quant à elle, baissé de 8,8%.  À ce jour, un belge mange en moyenne 72 kg de viande contre 82 kg en 2010. En parallèle, le marché mondial des simili-viandes devrait rapporter 5.2 milliards de dollars en 2020, correspondant à une croissance de 8.4 % par an. 

 

Le consommateur, quant à lui, cherche 5 fois plus le terme « vegan » selon Google depuis janvier 2019. 

 

Enfin, selon The Vegan Strategist, il s'avère même que si la tendance reste telle qu'elle est aujourd'hui, le monde mangera autant de substituts de viande et poisson que de la vraie viande et du poisson en 2060.

 

L’innovation, au centre des attentes des consommateurs 

Pour pouvoir répondre au souhait du consommateur de substituer son assiette dhier, il faut se tourner vers l’innovation qui permet d’offrir une solution à cette nouvelle demande.   

 

Deux axes d’innovation sont importants pour ce nouveau marché : 

 

 L’intégration de nouveaux ingrédients plus naturels d'origine végétale qui ont une meilleure texture, des protéines de pois, de blé ou des algues en combinaison avec des épices qui offrent un goût surprenant.   

 

Le développement de nouvelles technologies de fabrication (installations et équipements innovants). L’innovation de produits oven-bake :  si croquants, comme s’ils étaient passés à la friteuse. L’avantage, ces produits contiennent 5 à 6% de matières grasses au lieu de 12 % ou plus. 

 

C’est en associant ces 2 paramètres que l’on peut développer des produits aux goûts surprenants avec une mâche agréable et une texture adaptéerépondant ainsi aux attentes des consommateurs. 

 

Malheureusement, beaucoup de spécialistes se voient confrontées à un équipement inadapté pour pouvoir produire efficacement des quantités souhaitées.  

 

D’une part, l’équipement est bien trop petit pour les pionniers/inventeurs indépendants ou d’autre part, bien trop lourd pour un spécialiste travaillant pour une multinationale 

 

Pour ces pionniers et spécialistesun partenariat stratégique avec un industriel peut les aider à réaliser le lancement de leur projet. Ceci sans grand investissement industriel, mais conjointement avec un ou plusieurs partenaires.  

Le soutien de notre membre Raviflex 

RaviFlex est une société qui offre ses services de production aux indépendants-inventeurs ainsi quaux industriels qui désirent lancer de nouveaux produits végétariens.   

 

RaviFlex ne produit que pour des sociétés tierces.  Elle aide dans un premier temps à traduire une idée en production industrielle pour passer ensuite aux productions régulières. Cette démarche stratégique dans le domaine alimentaire végétal doit stimuler le développement d’aliments durables. 

 

Vous souhaitez plus d’informations :  

www.RaviFlex.com 

Une image contenant dessin

Description générée automatiquement

 

Sources  

Raviflex 

https://www.un.org/fr/sections/issues-depth/population/index.html 

https://ec.europa.eu/clima/policies/international/negotiations/paris_fr 

https://www.forbes.com/sites/katrinafox/2017/12/27/heres-why-you-should-turn-your-business-vegan-in-2018/ 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/03/01/le-flexitarisme-un-regime-encore-flou-recupere-par-le-lobby-de-la-viande_5430274_3244.html 

https://www.evavzw.be/fr/nouvelles/en-2017-pr%C3%A8s-de-la-moiti%C3%A9-des-belges-ont-diminu%C3%A9-leur-consommation-de-viande  

dans R&D