Recherche et Innovation chez Wagralim : 3 nouveaux projets viennent d'être labellisés
8 juillet, 2022 par
Recherche et Innovation chez Wagralim : 3 nouveaux projets viennent d'être labellisés
WAGRALIM, BOUREZ Sophie


Wagralim, avec pour core business le montage de projets collaboratifs, se réjouit de la labellisation par le Gouvernement wallon de 3 projets supplémentaires. Chacun d’entre eux a été co-labellisé avec au moins un autre Pôle de Compétitivité en Région wallonne. Il s’agit d’un très bel exemple de collaboration entre ces différents Pôles sur ce type de sujets cross-sectoriels, permettant d’en maximiser le potentiel de valorisation. Apprenez-en davantage ci-dessous ! 

Proactif  


Le projet en quelques mots 

Le projet “Proactif”, co-labellisé avec Greenwin, focalise sur la mise en place d’un cadre de digitalisation des bioprocédés afin d’unifier les technologies d’optimisation de procédés et de développement de souches microbiennes. Ce cadre a pour but une meilleure exploitation de la masse de données disponibles et un meilleur rendemement de bioprocédés industriels.  

Zoom sur le consortium 

Le consortium est composé de 2 entreprises et 2 acteurs de la recherche : Puratos, Syngulon, Cenaero et ULiège. En combinant développement du procédé et des souches microbiennes au travers du référentiel digital, ce consortium souhaite apporter non seulement une meilleure compréhension mais également une maîtrise approfondie des processus utilisés dans la production d’enzymes pour le domaine agroalimentaire.  

Cette démarche innovante, qui réunit l’expertise propre à chacun des 4 partenaires wallons dans leur domaine, permettra de contrecarrer toute déviation pouvant survenir lors de la fermentation par une conduite optimisée du procédé mais aussi d’éliminer les déviations dues à la diversification génotypique et phénotypique de la population microbienne.  

Les retombées à court et moyen terme 

Les retombées sont multiples. Dans un premier temps, cela se traduira par une augmentation des rendements des procédés actuels mais surtout par une meilleure maîtrise des procédés réduisant les temps de recherche et développement à l’échelle laboratoire et donc accélérant la mise sur le marché de nouvelles enzymes. 

Grewfarm  


Le projet en quelques mots 

Les enjeux alimentaires et énergétiques sont cruciaux pour les prochaines années, et généralement orientés vers une consommation qui se veut plus propre, plus locale et plus respectueuse de l'environnement. Le projet “GrewFarm”, co-labellisé avec Greenwin et Mecatech, a pour objectif de combiner agriculture et production d'énergie verte et locale. Il vise à développer de nouveaux équipements agrivoltaïques ainsi que les connaissances nécessaires à l'optimisation locale des cultures et de la production énergétique.  

Zoom sur le consortium 

Le consortium de ce projet, composé de Green Energy 4 Seasons, DHK, UMons, HEPH-Condorcet et ULiège, étudie la création d'une gamme de serres agrivoltaïques, optimisées et équipées grâce à des auxiliaires (accessoires), afin de faciliter le travail du maraicher et d’optimiser ses productions.  

Ces serres seront fournies avec des auxiliaires adaptés tels que des pompes à chaleur et des systèmes de ventilation, des systèmes d'irrigation et LED, des bornes de recharge et de stockage, des outils de monitoring des cultures, etc.  

Les retombées à court et moyen terme 

L'objectif de GrewFarm est in fine de produire industriellement et fournir des équipements "clé sur porte" aux maraichers, qui pourront en être utilisateurs sans en supporter l’investissement, notamment via un modèle économique de tiers-investissement par des acteurs énergéticiens.  

L’ambition est de faciliter le développement local de maraichers diversifiés, tant en Belgique qu’à l’international, combinée avec la production d’énergie utilisée dans les serres et à proximité (similaire à une Communauté locale d’Energie Renouvelable).  

Contrairement à d’autres types de production d’énergies alternatives, les serres “GrewFarm” s’intègrent dans le paysage et permettent aux consommateurs finaux (résidents / PME / collectivités) de bénéficier de productions maraichères et énergétiques locales et abordables

VetPhage  


Le projet en quelques mots 

Ce projet, co-labellisé avec Biowin, a été conçu sur base des impacts économiques et sanitaires importants liés aux mammites bovines en production laitière ainsi que sur base des restrictions quant à l’utilisation des antibiotiques comme moyen de traitement de cette pathologie. Son objectif est le développement de produits à base de phages pour le traitement des mammites bovines en ciblant pour l’instant deux de leur pathogènes majeurs que sont S. aureus et E. coli.  

Zoom sur le consortium 

Ce consortium est formé de 2 partenaires industriels et 2 partenaires de la recherche : Vésale Bioscience, DNAlytics, CRA-W et ULiège

Celui-ci devra, dans le cadre de ce projet, constituer une banque de phages contre les 2 bactéries cibles, développer un « phagogram » capable de sélectionner et de proposer des phages qui sont actifs sur ces bactéries dans le lait et enfin développer une formulation spécifique à base de ces phages pour le traitement des mammites chez les vaches en période de lactation.  

Les retombées à court et moyen terme 

Ce projet innovateur sur plusieurs plans débouchera sur de nombreuses retombées principalement sur le plan économique, du développement durable et de la création d’emplois pour chacune des entreprises impliquées. 

Plus d'infos sur le projet ici : https://biowin.org/fr/2022/07/06/vetphage/

Besoin d’experts pour vous aider à monter votre projet d’innovation ?  

Vous aussi, vous êtes intéressé(e) par des projets collaboratifs de recherche ?  Vous prévoyez un investissement à effet multiplicateur conséquent en Région wallonne ? Les projets de pôle sont faits pour vous !   

Apprenez-en plus sur le montage de projets ici : https://www.youtube.com/watch?v=mAfoCPYWIxI   

Ne tardez pas à contacter sophie.bourez@wagralim.be ou marion.potier@wagralim.be qui vous informeront sur les étapes clé à suivre

dans R&D